Skip to main content

Les journées
émergences
2023

Les vertus de l’émerveillement

Nous nous sommes retrouvés samedi 4 et dimanche 5 novembre 2023 pour deux jours de transformation personnelle et d’engagement citoyen pour explorer les vertus de l’émerveillement

Album
LES JOURNEES

Un engagement renouvelé

Un rendez-vous initié en 2009 et renouvelé avec plus d’enthousiasme chaque année

15

éditions
THÉMATIQUE

L'émerveillement

Un paysage, une œuvre d’art, le regard d’un bébé qui vient de naître, le chant des oiseaux, un geste généreux, les sources d’émerveillement nous entourent en permanence.
S’émerveiller, c’est prendre le temps de les contempler et prendre conscience des sensations qu’elles éveillent en nous.
C’est aussi nous ouvrir à l’autre et réaliser que nous faisons partie d’un tout qui nous dépasse. Cette prise de conscience peut nous engager ainsi, avec des actes concrets, à renouer avec le vivant, à en prendre soin.

Comment cultiver ce sentiment d’être relié·e à tout le vivant ?
Comment laisser briller dans nos yeux les étoiles au service de l’altruisme ?

Et si l’émerveillement nous aidait à répondre aux nombreux défis auxquels nous sommes actuellement confronté·es ? Et s’il nous ouvrait les portes d’un monde meilleur ?

Entre expériences, témoignages et inspirations, nous vous proposons un grand week-end pour célébrer ce qu’il y a de beau et de juste en nous et autour de nous.

Deux journées pour se relier, réfléchir, se nourrir, transmettre et prendre soin de ce qui nous émerveille, ensemble.

Les Journées Émergences soutiennent des projets solidaires. En vous inscrivant au prix qui vous convient, vous contribuez à semer des graines de conscience et d’altruisme dans le monde.

Évoquer

Evoquer ce qui nous émerveille devient alors aussi l’occasion de mieux prendre conscience de notre capacité à changer de regard, et aussi à semer de l’amour dans ce monde.

Méditer

A travers le prisme de leurs regards scientifiques, philosophiques, artistiques et tout simplement humains, les invité·e·s de cette édition 2023 des Journées Emergences nous feront vivre des expériences, avant tout !  

LES INTERVENANT·ES

Passionné·es, inspirant·es, engagé·es

Des intervenant·es passionné·es  partagent leurs connaissances de manière vivante, des témoins nous racontent leur expérience.

17

intervenant·es
Directrice de Recherche CNRS

Emmanuelle Pouydebat

Spécialisée dans l’évolution des comportements abordée de manière interdisciplinaire.

Emmanuelle Pouydebat observe les animaux depuis son plus jeune âge. Après des lectures décisives à l’adolescence, dont Le singe l’Afrique et l’Homme (Y. Coppens), elle effectue ses premiers travaux à 22 ans. S’intéressant particulièrement aux capacités de manipulation et d’utilisation d’outils, elle remet rapidement en cause de nombreuses spécificités humaines.
Récompensée de plusieurs prix scientifiques dont le premier lui fera rencontrer Yves Coppens, elle a publié plus de 80 articles internationaux et effectué plus de 100 conférences internationales.
Auteur de nombreux ouvrages, Emmanuelle transmet très régulièrement sa passion à la télévision (France 2, France 5, Arte…), à la radio française (France Info, France culture, Europe 1, RTL, France Inter, etc.) comme européenne (Radio-Télévision Suisse, Radio-Télévision Belge…), dans la presse (Pour la Science, La Recherche, Sciences et avenir, Cerveau & Psycho, L’Express, Libération, Le Monde, Le nouvelle observateur, Le Figaro…) et au cours de conférences pour le grand public (plus de 60).
En 2019, elle a reçu la médaille d’argent du CNRS et a été faite Chevalière de la Légion d’honneur par le Ministère de la Transition Ecologique (remise à sa demande par Yves Coppens le 12 juin 2021).
Emmanuelle coordonne aujourd’hui des projets sur l’évolution des comportements et la bio-inspiration, avec une approche interdisciplinaire, et s’implique fortement dans le bien-être et l’éthique animale. Elle est à ce titre membre du Comité Consultatif Ethique du Muséum National d’Histoire Naturelle et membre de la Commission Nationale Consultative pour la Faune Sauvage Captive (CNCFSC), au Ministère de l’Ecologie.
Moine bouddhiste

Matthieu Ricard

Photographe, fondateur de l’ONG Karuna Shechen, auteur

Matthieu Ricard, né en France en 1946, fils du philosophe français Jean-François Revel et de l’artiste-peintre Yahne Le Toumelin, est moine bouddhiste, auteur de livres, traducteur et photographe. C’est en 1967, lors d’un premier voyage en Inde, que Matthieu rencontre plusieurs êtres inspirants, parmi lesquels Kangyour Rinpoché, qui deviendra son premier maître bouddhiste. De retour en France, en 1972, il achève sa thèse en génétique cellulaire à l’Institut Pasteur sous la direction du Prix Nobel François Jacob, avant de s’établir dans l’Himalaya où il vit maintenant depuis plus de 40 ans. Ordonné moine bouddhiste en 1978, il est l’interprète français du dalaï-lama depuis 1989. Parallèlement, il photographie la vie dans les monastères ainsi que l’art et les paysages du Tibet, du Bhoutan et du Népal. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et consacre l’intégralité de ses droits d’auteur aux projets de Karuna-Shechen qu’il a contribué à lancer. Depuis 2000, il fait partie du Mind & Life Institute, qui facilite les rencontres entre la science et le bouddhisme. Il participe activement à des travaux de recherche qui étudient l’influence de l’entraînement de l’esprit à long terme sur le cerveau. Matthieu a aussi contribué à créer les Journées Émergences auxquelles il participe depuis le début.
Romancière

Belinda Cannone

Romancière et essayiste

Belinda Cannone, romancière et essayiste, a longtemps enseigné la littérature comparée à l’université. Son dernier roman, Nu intérieur, a paru aux éditions de l’Olivier en 2015 et elle publiera un recueil de nouvelles en janvier 2024.
Parmi ses essais régulièrement réédités, on trouve L’Écriture du désir (Prix de l’Académie française 2001, « Folio ») ; Le Sentiment d’imposture (Prix de la Société des gens de lettres 2005, « Folio »), Petit éloge du désir (« Folio 2 euros ») et La bêtise s’améliore (Pocket, « Agora »). Elle a écrit un essai sur les femmes et les féminismes en 2010 (La Tentation de Pénélope, Stock), réédité dans une version augmentée chez Pocket en 2019. Le baiser peut-être a été réédité en poche chez Arléa, en 2022.
Deux essais concernent particulièrement cette rencontre : S’émerveiller (Stock, 2017) et La Forme du monde (Arthaud, 2019). Dans le premier, elle analyse ce qu’on pourrait nommer « l’émerveillement modeste ». Cette formule ne désigne pas une version faible de ce sentiment mais désigne les situations où l’émerveillement est suscité par des éléments humbles – une lumière, un oiseau – et qui exigent une forme d’attention ou de vigilance poétique au monde. Dans le second essai, elle analyse l’émerveillement lié à la montagne et à la marche.
Auteur

Alexis Jenni

Auteur renommé, enseignant, agrégé de sciences naturelles

Alexis Jenni, né à Lyon en 1963, a grandi dans le Bugey. Agrégé de sciences naturelles, il a enseigné dans un lycée de Lyon. Il reçoit le prix Goncourt 2011 pour son premier roman publié, L’Art français de la guerre (Gallimard). Depuis il publie romans, essais, biographie, dont J’aurais pu devenir millionaire, j’ai choisi d’être vagabond (Paulsen, 2020), une vie de John Muir, Parmi les arbres (Actes Sud 2021), essai littéraire sur nos liens aux arbres, nos colocataires sur cette Terre.
Astronome, professeur d'université

Emmanuel Jehin

Spécialisé dans les comètes et les exoplanètes

Après une thèse de doctorat au Département d'Astrophysique de l'Université de Liège Emmanuël Jehin a passé sept ans au Chili en tant qu'astronome au sein de l'équipe des opérations scientifiques du "Very Large Telescope (VLT)" de l'Observatoire Européen Austral (ESO) au Chili.
Emmanuël Jehin est rentré en Belgique en 2007 avec un poste de Chercheur permanant du F.R.S-FNRS au sein de l'Institut STAR de l'Université de Liège, et donne des cours aux étudiants du master en Sciences spatiales.

Emmanuël Jehin est un spécialiste de l'étude des petits corps du système solaire, astéroïdes et comètes qui sont particulièrement importants en astrobiologie, car elles auraient fourni l'eau et le matériel pré-biotique nécessaire à l'émergence de la vie sur Terre. Il est à la tête du groupe de physique cométaire de l'Institut d'Astrophysique et est impliqué dans plusieurs projets internationaux.
Emmanuël Jehin est responsable du projet TRAPPIST (TRAnsiting Planets et PlanetesImals Small Telescope), un réseau de deux télescopes robotiques de 60 cm, l'un situé à l'Observatoire ESO de La Silla au Chili, et l'autre à l'Observatoire de l'Oukaimeden au Maroc, deux télescopes qui sont dédiés à l'étude des exoplanètes et des petits corps du système solaire. En 2017, ces télescopes ont fait la une des journaux avec la détection d'un système planétaire proche unique, le système TRAPPIST-1, composé de sept exoplanètes de tailles similaires à la Terre dont trois d'entre-elles situées dans la zone habitable de leur étoile.
Passionné d'astronomie depuis son plus jeune âge - avec le retour de la comète de Halley en 1986 -, Emmanuël Jehin est très impliqué dans la vulgarisation de l'astronomie, notamment au sein du Groupe d'Astronomie de Spa, qu'il a fondé avec d'autres passionnés en 1990 et auprès des médias belges où il intervient régulièrement. Depuis 25 ans, il initie chaque été des astronomes en herbe lors de stages pour enfants, il donne des conférences, anime des séances d'observation publique, etc. Il a reçu le prix Wernaers de vulgarisation scientifique du FNRS en 2022 et un astéroïde porte son nom.

Quatuor à cordes

Collective Listening

Violaine Miller, alto, est formée aux Conservatoires de Metz et de Rueil-Malmaison, récompensée en 1998 par un 1er Prix Interrégional et par le 1er Prix du Concours de Cordes d’Épernay, Violaine Miller achève sa formation au Conservatoire Supérieur de Paris (CNSMDP) avec Bruno Pasquier et Françoise Gnéri (1er Prix d’alto en 2002) et Jean Mouillère (1er Prix de musique de chambre en 2003). Après avoir joué dans diverses formations sous la direction de chefs prestigieux tels que Pierre Boulez, Myung-Whun Chung, David Shallon et Günther Herbig, elle occupe le poste d’alto solo de l’Orchestre de Chambre du Luxembourg de 2005 à 2009, avant d’intégrer le pupitre des altos de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège. Elle est également membre du Quatuor Aïda et du Collectif Listening.

Sofia Constantinidis, commence le piano et le solfège à l’âge de 5 ans. Trois ans plus tard, elle reçoit son premier violon et entre dans la classe de Madame Milstein-Gilissen au Conservatoire de Verviers. Très vite passionnée par la musique, elle décide d’en faire son métier et se
présente en septembre 2000 au Conservatoire Royal de Musique de Liège dans la classe de Philippe Koch. Elle y obtient ses 1ers prix de violon et de musique de chambre avec grandes distinctions. Elle entame alors une licence en violon et termine son cursus en 2006 avec grande
distinction. Durant ces années d’étude, Sofia a présenté plusieurs concours : elle a remporté le premier prix du Concours Edouard Deru et est lauréate du Concours Dexia. Lors de sa dernière année d’études, elle présente et remporte le concours d’entrée à l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie, qu’elle intègre de façon permanente en août 2006. Parallèlement au travail d’orchestre, Sofia se consacre beaucoup à la musique de chambre. Elle fonde avec Maritsa Ney le duo « Octocorde » : les deux violonistes se produisent régulièrement en concert et abordent des oeuvres de Prokofiev, Chostakovitch, Milhaud, Piazzolla... Elles ont récemment donné un récital en Macédoine, dans le cadre du festival « Ohrid Pearls ». Quelques années plus tard, le
« Quatuor Aïda » voit le jour et se produit régulièrement en concert. Dans la foulée, le quatuor enregistre un premier album composé par Line Adam, sorti au printemps 2020.
Depuis 2014, Sofia fait partie de l’« Orchestre de Chambre de Liège », récemment rebaptisé « Listening Orchestra », composé d’une quinzaine de musiciens à cordes.
Marine Horbaczewski est une musicienne aux multiples facettes. Violoncelliste, improvisatrice, compositrice, sa démarche musicale et artistique est avant tout portée par la curiosité, l’ouverture, la rencontre, la recherche et l’expérimentation.
Membre de nombreux ensembles traversant les styles ( jazz, classique, contemporain, expérimental,...) se produisant en Belgique et à l’étranger depuis vingt ans et professeur de musique de chambre, d’ensemble instrumental et de violoncelle à l’académie Arthur Degreef de Saint-Gilles à Bruxelles, elle collabore également à la création de plusieurs spectacles au
Théâtre National en tant que violoncelliste et compositrice.

Philosophe

Jean-Philippe Pierron

Responsable du master Humanités médicales et environnementales à l'Université de Bourgogne

Jean-Philippe Pierron enseigne au département de philosophie de l’Université de Bourgogne. Il y est responsable du master Humanités médicales et environnementales. Il est le directeur de la chaire Valeurs du soin et membre du conseil scientifique du Campus de la Transition (Forges). Il travaille en particulier à la dimension poétique de l’action humaine, dont l’écologie.Jean-Philippe Pierron explore ce qu’il nomme écobiographie, à savoir notre lien intime à la nature.
Portrait d'Anne Cazaubon
Artiste

Anne Cazaubon

Autrice, conférencière et accompagnante

Anne Cazaubon est artiste, autrice, conférencière et accompagnante. Elle réenchante le quotidien à l’aide de concepts innovants, poétiques et guérisseurs pour le monde. Parmi les oeuvres de ce genre nouveau qu’elle appelle Sweet Art, on compte notamment le #Flyingproject créé en 2015 au moment de la vague d’attentats et reconnu depuis Oeuvre pour la paix à l’UNESCO en tant qu’Artist for Peace.
Aux premiers jours du confinement, Anne Cazaubon se laisse souffler un véritable antidote à la morosité et créée le Mouvement Merci à un Inconnu qui touche aujourd’hui plus de 8 millions de personnes par mois sur les réseaux sociaux. Son manifeste pour le geste désintéressé "Merci à un inconnu-Soyons tous des héros du quotidien !" est toujours disponible en librairie, aux éditions Vuibert.
Florian Ledoux
Photographe

Florian Ledoux

Passionné par la préservation de la nature, en particulier de l'Arctique.

Les objectifs de son appareil photo sont les portails par lesquels il communique avec le monde. "Ma plus grande motivation pour créer a toujours été la nature, pour pouvoir la mettre au centre de nos vies et donner une voix à ceux qui ne peuvent pas s'exprimer", a-t-il déclaré.
Tout au long de son enfance, il s'est inspiré du travail de nombreux grands photographes tels que Paul Nicklen, Sebastiao Salgado, Ami Vitale et Vincent Munier.
En tant qu'autodidacte, il a développé sa passion jusqu'à ce qu'elle devienne suffisamment forte pour qu'il devienne reporter photographe dans la marine militaire française.
Parallèlement, il se lance dans un projet personnel au Groenland. C'est sans doute la beauté de la nature, la recherche de lieux isolés et sauvages qui l'ont conduit là.
Les œuvres de Florian célèbrent la beauté des continents gelés, l'incroyable faune qui habite la lisière des glaces, puissante et pourtant si fragile, et l'importance énorme qu'ils revêtent pour la survie de notre planète entière et de toutes les espèces vivantes, en produisant continuellement des visuels immersifs exceptionnels qui entraînent le spectateur dans son voyage vers le développement durable.
C'est une personne curieuse, engagée et bienveillante qui a consacré sa vie personnelle et professionnelle à la protection durable de l'environnement. Le travail de Florian est inspirant et motivant et présente une intimité qui témoigne d'une relation profonde avec la nature.
Philosophe

Alexandre Jollien

Philosophe et écrivain suisse

Né en 1975, Alexandre Jollien a vécu dix-sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées. Philosophe et écrivain, né avec une infirmité motrice cérébrale, il est l’auteur d’Éloge de la faiblesse (Éditions du Cerf, 1999) et du Métier d’homme (Seuil, 2002), prises de parole distanciées sur le handicap, refusant l’apitoiement comme l’héroïsation. Avec Matthieu Ricard et Christophe André, il a signé Trois Amis en quête de sagesse (L’Iconoclaste/Allary Éditions, 2015), un immense succès public. Après Vivre sans pourquoi. Itinéraire spirituel d’un philosophe en Corée (Seuil, 2015) et La Sagesse espiègle (Gallimard, 2018), ses Cahiers d’insouciance paraissent en janvier 2022 chez Gallimard.
Pédagogue

Ozan Aksoyek

Comédien, danseur, instructeur de pleine conscience, praticien Feldenkrais.

Pédagogue par le geste et le mouvement, Ozan a une formation en psychologie clinique, complétée par des études en éducation somatique. Comédien, clown et danseur, il s’est formé au théâtre du geste à la Kleine Académie. Il a également intégré différentes pratiques comme le Kalaripayat, la Capoeira et le Butô dans leurs pays d’origine. Durant plusieurs saisons, il a accompagné le chorégraphe Stéphane Chapelle et la compagnie Orion dans une recherche sur l’émergence de la vie intérieure à travers le corps en mouvement. Il possède une expérience de plus de 20 ans d’interventions au niveau des processus de communication, autant au sein d’équipes paramédicales que dans les contextes de l'entreprise, des arts de la scène, des milieux carcéral, scolaire et hospitalier. Formé à la MBCT, il enseigne l'intelligence émotionnelle et la méditation de pleine conscience en collaboration avec Emergences depuis 2009. Il reçoit aussi en thérapie individuelle, notamment en gestion du traumat et du stress via l'hypnose conversationnelle. Actuellement, il est en formation d’ostéopathie cranio-sacré.
Dessinateur

Gabs

Dessinateur humoristique pour la presse, la publicité, la communication d’entreprise et l’édition.

GABS, de son vrai nom, Alain Gabillet est dessinateur humoristique. Après avoir effectué des études littéraires en France, il part vivre en Colombie, durant 3 ans, où il enseignera le français à Cartagena de Indias, où il passera de merveilleux moments.
C’est en 1976, lorsqu’il rentre en France, que Gabs se lance dans le dessin humoristique. Il travaille aujourd’hui pour la presse magazine, la publicité, la communication et l’édition.
Il est l’auteur de nombreux livres, notamment de “ Tout est psy dans la vie “ ou encore de “ Mon père a un cancer “, il est aussi co-créateur de la collection “ Je me marre “, ce sont des livres sur le monde du travail, dans cette collection nous pouvons retrouver “ Management je me marre !!! “, “ Le bonheur au boulot !!!”, “ Le télétravail je me marre !!! “
Il dessine également en direct pour animer des débats, des conventions ou séminaires. Fin observateur de la société, il sait trouver dans ses dessins drôles et pertinents, le ton juste dans lesquels chacun se reconnaît.

En 2012 et 2014, dans le cadre du mois de la francophonie, il a été invité à exposer son travail sur la poésie, qui est sa passion, au Maroc puis en Ukraine. Il fait aussi des expositions de dessins sur les poèmes et des conférences dans les écoles, universités et bibliothèques.
Un journal « Pages d’Anthologie » regroupe une sélection de ce travail.

Méditante-militante

Caroline Lesire

Formée en études de genre et sciences po, coordinatrice d'Emergences

Caroline est diplômée en sciences politiques, en aide humanitaire internationale et en études de genre.
Après avoir coordonné des projets d’accès aux soins de santé dans différents pays d’Afrique francophone pendant sept ans, elle est aujourd’hui coordinatrice de l’association Émergences, qu’elle a co-fondée en 2009.
Instructrice de pleine conscience, elle anime des ateliers à destination des futurs parents et a créé avec Aurélie de Schoutheete MamanCercle, une communauté de méditation en ligne pour les mamans.
Infatigable militante à l’enthousiasme contagieux, elle anime des stages d’écopsychologie et est à l’origine de la branche belge du mouvement Mères au Front.
Elle a coordonné et co-écrit plusieurs ouvrages dont “Se changer, changer de monde” et “Transmettre” aux Editions de l’Iconoclaste, ainsi que “Se préparer à la naissance par la pleine conscience” aux Éditions Jouvence et son tout dernier, "Donne-moi des Elles".
Docteur en Psychologie

Ilios Kotsou

Co-créateur d'Emergences, docteur en psychologie, méditant engagé, auteur

Papa, docteur en psychologie et maître de conférences à l'Université Libre de Bruxelles, Ilios Kotsou s’intéresse aux interactions entre science fondamentale et pratique sur le terrain. Membre de Mind & Life Europe, il a aussi fondé, avec Caroline Lesire et le soutien de Matthieu Ricard, l’association Émergences qui œuvre pour une société plus solidaire et consciente et qui finance des projets humanitaires. Il est intervenu pendant de nombreuses années dans le domaine des émotions et de la gestion des conflits, notamment pour Médecins Sans Frontières ou encore la Croix-Rouge. Passionné par la science des émotions et la méditation, il œuvre au lien entre connaissance de soi et engagement citoyen. Il est aussi co-créateur de l'application de méditation Prezens (www.prezens.app), la première plateforme de méditation solidaire. Son dernier livre, écrit avec Matthieu Ricard, "Les folles histoires du sage Nasredin", explore le versant espiègle et paradoxal de la sagesse.
Chorégraphe

Silvia Marazzi

Performeuse

Silvia Marazzi, performer et chorégraphe italienne basée à Bruxelles, mène une réflexion
artistique sur l'interférence humaine avec les processus de perception, la nature, les
communautés, l'identité, les frontières.
Après le diplôme professionnel en Danse Contemporaine à l’ Académie DanceHaus et
parallèlement le bachelor en Conservation du Patrimoine Culturel à l’Università degli Studi di
Milano, Silvia commence sa carrière comme artiste indépendante à Milan et elle contribues à
plusieurs festivals européens. En 2017 à Montréal elle travaille auprès de chorégraphes réputés et
pour plusieurs projets artistiques indépendants entre Ottawa et New York. En 2019, elle s'installe à
Bruxelles ou elle rejoint différents compagnies et devient chorégraphe reconnu par la Fédération
Wallonne-Bruxelles. En août 2022, Silvia intègre le programme CPPM à l'EMTA de Tallin. Forte de
cette expérience, qui a conduit à la création du solo interdisciplinaire NOT ENOUGH TO SEE, elle
revient à Bruxelles pour créer sa compagnie et développer son univers artistique.
Recherchant autour de la relation, du dialogue, de la perception et de la sensation dans
l'expression corporelle, son travail personnel, intime et interactif, se caractérise par l'hybridation
entre l'expérimentation du mouvement, l'art visuel, le langage, la technologie et la théorie, avec
l'intention de créer des communautés temporaires et une nouvelle relation entre le public et le
performer.
Comédien

Jean Boucault

Chanteur d'oiseaux

Jean Boucault est un amoureux de la nature, passionné par les oiseaux et leur poésie. Imiter leurs chants est très vite devenu un réflexe, un jeu, une passion. Il a ensuite cherché à rendre ce don plus musical pour en faire un art et devenir un véritable chanteur d'oiseaux. Avec son acolyte Johnny Rasse, ils se produisent sur les grandes scènes musicales du monde entier, utilisant le souffle voix, la diaphonie, la voix aspirée, le chant trillé, le sifflement haute fréquence ou encore le chant percussif, dans une imitation saisissante qui fait d'eux les hommes qui dialoguent avec les oiseaux.
Leur talent les a conduits à participer à de nombreuses émissions radiophoniques et télévisuelles, notamment à la cérémonie des Molières, à La Nuit de la Voix, à la Folle Journée de Nantes, ou encore aux Victoires de la Musique classique.
Docteur en Psychologie

Ilios Kotsou

Co-créateur d'Emergences, docteur en psychologie, méditant engagé, auteur

Papa, docteur en psychologie et maître de conférences à l'Université Libre de Bruxelles, Ilios Kotsou s’intéresse aux interactions entre science fondamentale et pratique sur le terrain. Membre de Mind & Life Europe, il a aussi fondé, avec Caroline Lesire et le soutien de Matthieu Ricard, l’association Émergences qui œuvre pour une société plus solidaire et consciente et qui finance des projets humanitaires. Il est intervenu pendant de nombreuses années dans le domaine des émotions et de la gestion des conflits, notamment pour Médecins Sans Frontières ou encore la Croix-Rouge. Passionné par la science des émotions et la méditation, il œuvre au lien entre connaissance de soi et engagement citoyen. Il est aussi co-créateur de l'application de méditation Prezens (www.prezens.app), la première plateforme de méditation solidaire. Son dernier livre, écrit avec Matthieu Ricard, "Les folles histoires du sage Nasredin", explore le versant espiègle et paradoxal de la sagesse.
Moine bouddhiste

Matthieu Ricard

Photographe, fondateur de l’ONG Karuna Shechen, auteur

Matthieu Ricard, né en France en 1946, fils du philosophe français Jean-François Revel et de l’artiste-peintre Yahne Le Toumelin, est moine bouddhiste, auteur de livres, traducteur et photographe. C’est en 1967, lors d’un premier voyage en Inde, que Matthieu rencontre plusieurs êtres inspirants, parmi lesquels Kangyour Rinpoché, qui deviendra son premier maître bouddhiste. De retour en France, en 1972, il achève sa thèse en génétique cellulaire à l’Institut Pasteur sous la direction du Prix Nobel François Jacob, avant de s’établir dans l’Himalaya où il vit maintenant depuis plus de 40 ans. Ordonné moine bouddhiste en 1978, il est l’interprète français du dalaï-lama depuis 1989. Parallèlement, il photographie la vie dans les monastères ainsi que l’art et les paysages du Tibet, du Bhoutan et du Népal. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et consacre l’intégralité de ses droits d’auteur aux projets de Karuna-Shechen qu’il a contribué à lancer. Depuis 2000, il fait partie du Mind & Life Institute, qui facilite les rencontres entre la science et le bouddhisme. Il participe activement à des travaux de recherche qui étudient l’influence de l’entraînement de l’esprit à long terme sur le cerveau. Matthieu a aussi contribué à créer les Journées Émergences auxquelles il participe depuis le début.
Flûtiste, multi-instrumentiste

Laure Stehlin

Créatrice et praticienne en thérapie sonore

En juin 2022, Laure Stehlin présentait son album solo de musique méditative, Orées.
Flûtiste issue de la scène baroque, elle développe la musique improvisée, y incluant la
voix, les Healing Instruments, ainsi que l’usage du live looping. Elle crée un univers
singulier, évocations sonores des beautés de la Nature.
Laure Stehlin est une artiste de l’instant, proposant sur scène des performances qui
impliquent le public d’une manière poétique, participative, méditative ou chamanique. En
février 2023, elle produit à l’abbaye de Villers-La-Ville son concept de rituel musical,
Secret Vibration.
Laure Stehlin est la fondatrice de Espace Vibrations, centre au sein duquel elle propose
des accompagnements au développement personnel par la musique et les sons, en
alliant diverses pratiques telles que le yoga du son, la méditation sonore, des ateliers et
formations, pour faciliter l’éveil ainsi que la détente à travers des soins et ressources.
En décembre 2023, elle se produira sur la scène de l’abbaye de Villers-La-Ville dans sa
création inédite de concert participatif, Magical Vibration.
Elle prépare pour mai 2024 un nouvel album de musique chamanique.
Psychiatre et enseignant zen

Edel Maex

Pionnier de la mindfulness en Belgique

Psychiatre, auteur et formateur, Edel Maex exerce à l'hôpital ZNA Middelheim d'Anvers, où il donne depuis des années des formations à la pleine conscience.
Il est notamment l'auteur de "Mindfulness : apprivoiser le stress par la pleine conscience".
Edel Maex est le pionnier de l'introduction de la pleine conscience en Belgique.
Historienne de l'art

Christine Ayoub

Spécialiste du Slow Art

Historienne de l’art, responsable du service Philantropy & Partnerships aux MRBAB, constellatrice systémique, formée à la méditation en pleine conscience auprès d’Émergences, ainsi qu’à l’hypnose thérapeutique Eriksonienne, Christine Ayoub combine ses deux passions, l’art et la méditation, à travers des activités « Slow Art ». Elle a initié il y a 7 ans l’approche en pleine conscience d’œuvres d’art et dernièrement, elle a créée un cycle « d’immersions hypnotiques » dans une sélection de tableaux des MRBAB.
Prix

Le prix Émergences l'Iconoclaste

Un éditeur et une association s’associent pour décerner le Prix Émergences L’Iconoclaste pour un monde plus solidaire.
Le jury récompense à hauteur de 5.000 euros une initiative à venir d’une association qui met en place des actions dans les domaines de l’éducation permanente, de l’intégration, de la solidarité, de l’interculturalité, de l’équité.
Le Trophée du Prix Emergences l’Iconoclaste a été conçu et réalisé par la designer Léonore Monvoisin (diplômée de l’ENSCI) dans l’atelier et avec le conseil de la céramiste Caroline Andro

Les membres du jury

Le jury composé de Ilios Kotsou, Caroline Lesire, Matthieu Ricard, Christophe André, Catherine Meyer, récompense à hauteur de 5 000 euros l’association lauréate.